La miniature pour les réseaux :
Cloud Computing

Pourquoi le Cloud n'est pas toujours une solution miracle pour les PME en 2020 ?

Depuis presque 10 ans tous les géants du numérique vous font des pieds et des mains pour que vous mettiez toutes vos données (applications, fichiers, base de données, etc.) mais est-ce la seule réponse ?

Le CQQCOQP du cloud pour les PME

Et si vous payiez à l'usage plutôt que d'acheter vos serveurs à mettre chez vous ? L'idée est bonne et même plutôt vertueuse dans la tête de chacun mais la réalité est sensiblement différente.

1. Tarification et prévisionnel de coût

Quand vous achetez votre serveur pour 5 ans (durée de l'amortissement comptable des serveurs informatiques) vous connaissez le coût exact (achat, garantie, etc.) mais aussi les capacités de votre machine (ce qui a l'avantage de vous forcer à consommer moins que l'infinie puissance du cloud). Dans le cloud vous ne consommez ce que vous payez mais surtout votre prix peut... varier (souvent à la hausse d'ailleurs).  D'un modèle CAPEX vous passez à un modèle OPEX.

Ce point qui semble un détail, profite largement aux grands acteurs du secteur (Amazon Web Services et Microsoft Azure) qui augmentent régulièrement certaines lignes de leurs tarifications.

Depuis plusieurs années, avec l'équipe d'Openteam nous tentons inlassablement de (dé)chiffrer les offres des acteurs du cloud pour en faire des prévisionnels de prix pour nous et nos clients. Le résultat est souvent, à puissance équivalente et sur la base d'un prix à 5 ans, peu clair et imprévisible.

Le CIGREF, association qui regroupe les directions informatiques des grandes entreprises françaises a, à plusieurs reprises, décrit les situations de "tenailles" auxquelles elles font face avec les géants du secteur (liens en bas de page)


2.  Pourquoi se servir du cloud ?

Évidemment ces offres ont plein d'avantages et la majorité des acteurs du logiciel l'ont compris, comme la rapidité de mise en place des applications, outils de développement intégrés, composants d'infrastructures intégrés (Azure Active Directory par exemple). Finis la gestion des serveurs, des câbles et des mises à jour etc...
Si vous outils gagnent 1000 utilisateurs par jour alors c'est la bonne solution mais si vous êtes arrivés ici il y a de fortes chances que ce ne soit pas votre cas.

Selon Openteam, Office 365 fait partie des offres cloud a forte valeur ajoutée : licensing simple et prévisible, simplification d'un service précédemment complexe : la messagerie et intégration de fonctionnalités de travail collaboratif : Teams, Sharepoint etc. Quelques attentions seront portées à la sauvegarde des fichiers et des e-mails (30 jours d'historique seulement à ce jour).







Oui et non aux offres SaaS de vos éditeurs chéris, comme partout certains enrichisse leur offre et d'autres en profiter pour multiplier par 3 leurs marges avec une baisse du niveau fonctionnel (à prix équivalent lorsque l'outil était installé sur un serveur local par exemple). Par manque d'expertise technique (infrastructure, développement en mode web, etc.) ou par souci de rentabilité certaines applications en SaaS ne sont pas aussi performantes qu'elles ne l'étaient chez vous.

3. Quoi faire ?

Prévoir, calculer, valider votre informatique avant de vous lancer. Car avec le cloud, ce n'est pas seulement la ligne de coût "serveur" qui change mais aussi toutes les lignes associées à votre coût informatique global. Par exemple, Microsoft change aussi son licensing pour les offres cloud avec des licences en mode récurrent elles aussi.

Certains éditeurs annulent tout simplement leur support et leur responsabilité si les outils sont hébergés en cloud en dehors de leur infrastructure. C'est notamment le cas de SAP pour certaines versions destinées aux PME. Quand on sait que SAP est souvent le cœur d’exécution de nombreuses entreprises, il paraît compliqué de s'aventurer en roue libre avec le cœur de la machine.

Et avec tout ça chez Openteam, on aide nos clients à faire des choix pertinents en fonction de critère propres à chaque entreprise :
- Sécurité
- Disponibilité
- Maîtrise des coûts
- Localisation des données
- Enjeux légaux (données de santé, données personnelles, RGPD etc.)


Tant en mode conseil qu'en réalisation, nous savons vous aider sur chaque étape liée à l’évolution de votre système d'informations.





Cigref, guide pratique du cloud computing : https://www.cigref.fr/guide-pratique-cloud-computing-protection-donnees-cigref-ifaci-afai-2013


Echec du "SWIPO" : https://www.cigref.fr/swipo-echec-regulation-marche-europeen-cloud